Histoire et patrimoine

Le musée

Sur les vestiges de la vieille mine, le musée, créé en 1979, retrace l'histoire du bassin Aubin/Decazeville. A partir d'archives, de témoignages, de photographies et de toutes sortes de documents historiques – outils, documents – revivez la vie des mineurs comme si vous étiez des personnages de l'histoire.

A travers les reconstitutions, revivez le coup de
grisou – l'impressionnant accident qui endeuilla bon nombre de famille du bassin houiller – et l'univers emblématique de la région.

Musée de la Mine de Aubin

Musée de la Mine de Aubin

Six petits films viendront également compléter vos connaissances. A voir également, une très belle collection de lampes de mine ainsi que de plusieurs drapeaux et bannières corporatives. Un bel endroit, vraiment, pour découvrir l’univers de la mine et de ces gueules noires.

Une visite incontournable !

Le Fort d'Aubin

Juché sur son promontoire rocheux, le Fort d’Aubin veille depuis tout temps sur la cité.

De cette ancienne forteresse féodale nous sont parvenues l’église de la Cène, la tour de défense et les vestiges du logis seigneurial et d’habitation. De nombreux escaliers, taillés dans l’escarpement du rocher conduisent au sommet du site où se dévoile un superbe panorama sur la vallée et la ville d’Aubin.

A l’entrée, le buste de la Vierge à l’enfant accueille le visiteur. Au Vieil Aubin, sur l’ancienne place du marché, la halle aux grains et ses 5 vénérables mesures à grains a été construite au XIVème siècle. A proximité, belles maisons à colombages.

L'église Saint-Blaise d'Aubin

Superbe église construite au XIIème siècle, remanié au XVème siècle mêlant harmonieusement les styles roman et gothique.

Classée aux Monuments Historiques, cette église, en plus d'une architecture harmonieuse, séduit le visiteur par les trésors qu'elle renferme : un christ en bois polychrome roman, un chapiteau historié roman, un autel roman, un enfeu gothique...

Elle s'inscrit aussi dans le XXIème siècle avec un ensemble de vitraux contemporains, oeuvre du peintre Daniel Coulet et du maître verrier Dominique Fleury.

Église Saint-Blaise d'Aubin

Église Saint-Blaise d'Aubin

Les douze vitraux, réalisés entre 1996 et 2004, illustrent des épisodes de la vie de deux personnages qui bénéficient d’une grande dévotion dans la région: Père Marie Eugène de l’Enfant Jésus, né en Aveyron, et Sainte Émilie de Rodat, fondatrice à Aubin de la Congrégation de la Sainte Famille.

Le plateau DU Gua

Ensemble patrimonial issu de la révolution industrielle.

Le quartier du Gua est né de l’installation des forges et l’exploitation des mines de charbon. Sur les plateaux où se dressaient les anciennes forges nous sont parvenues les cheminées à têtes ouvragées (inscrites aux Monuments Historiques).

Un mémorial, inauguré en 2009, rend hommage aux victimes de la fusillade de 1869 lors d’un mouvement de grève. Table d’orientation.

L'église du Gua

A partir du Second Empire, le Gua devient un centre industriel lié à l'extraction de la houille et à la création d'acieries.

Parallèlement à la construction du centre industriel, la Société des Aciéries met sur pied un programme urbain comprenant un habitat ouvrier et quelques édifices publics dont l'église, confiée à Louis Auguste Boileau.

Edifice de style neo-gothique, bâtie dès 1865 et inaugurée en 1867. L'église traduit les recherches architecturales de l'époque, et témoigne de la démarche de l'architecte en faveur de l'utilisation du métal au milieu du 19e siècle.

La vaste nef dégagée est rythmée par de fines colonnettes de fonte.

Église du Gua

Église du Gua

L'école Jules Ferry

Elle est l'œuvre d’Emmanuel Brune et fut construite entre 1876 et 1880. C'est un bâtiment de 59 mètres de long et 12 mètres de large, construit sur une terrasse aménagée dominant le site du Gua, qui tranche sur l'ensemble des maisons modestes qui constituent la trame de ce faubourg.

Bâtiment accueillant au rez-de-chaussée un hangar et à l’étage les bureaux de la compagnie. Il faisait partie du site des forges composé de trois plateaux : le bassin construit pour alimenter les forges, un plateau intermédiaire destiné à accueillir les ateliers et hauts-fourneaux, et le plateau supérieur sur lequel se trouvaient les fours à coke.

École Jules Ferry

École Jules Ferry

Église Notre Dame des Mines

Église inaugurée en 1949 rendant hommage aux mineurs.

Parée de briques, cette église renferme dans son choeur des peintures murales aux teintes orangées et bleues, rendant hommage au dur travail des mineurs.

Elles sont l'oeuvre de Gabriel Genies. Les vitraux ont été réalisés par les moines d'En Calcat. Une crèche de la nativité a été installée dans une galerie de mine reconstituée.

Inscrite aux Monuments Historiques.

Église Notre Dame des Mines

Église Notre Dame des Mines